Month: April 2009

Silence… On tourne (1959-1960)

LEBANON :: Jean-Claude Boulos Avec l'aimable permission de l'auteur Les photos montrent la première apparition de JCB sur l’écran, des speakerines des années 60 ainsi que certains programmes dont le célèbre “Abou Melhem” (Extrait du livre “La Télé, Quelle Histoire”, © Jean-Claude Boulos) Le premier visage que les téléspectateurs purent voir sur le petit écran fut celui de la speakerine en langue arabe, Najwa Kazoun. A la vérité, elle était là par accident. C’était sa sœur jumelle qui avait été acceptée pour ce poste, tant son visage était télégénique et sa voix agréable. Les répétitions allaient bon train, quand...

Read More

نبع العرعار ولاتين بعبدات

LEBANON :: كارمن ملكي لبنان وقعت في بعبدات بين العام 1890 والعام 1892، خلافات حول توزيع مياه نبع البلدة المعروف بنبع العرعار. وكانت قاعدة التوزيع في البلدة تتم ليس فقط على الارزاق كما هي العادة في القرى الأخرى انما على الاعناق ايضا، اذ ينال نصيبه من المياه كل ذكر بلغ الثامنة عشرة من عمره. وشهدت تلك الفترة ازدهار تجارة وصناعة البعض في القرية، لا سيما آل لحود، فراحت تتوسع املاكهم وارزاقهم وتزداد حاجتهم في المياه فحاولوا الحصول على المزيد منها بطرق مختلفة، منها عبر تحويل المياه الى المعامل في غير مواعيدها المتفق عليها، مثيرة المشاكل والخلافات بين المسؤولين عن...

Read More

Siwa, l’oasis perdue

LEBANON :: Badra Alawa Suisse En huit heures de route à partir du Caire, vous avez le temps de vous préparer lentement et longuement comme elle le mérite, à la rencontre de Siwa, l’oasis égyptienne située sur une ancienne route à caravanes près de la frontière libyenne. Après une première étape en bus jusqu’à Marsa Matrouh, les quatre voyageurs que nous étions en février 2008 décidèrent de continuer le chemin en taxi afin de profiter de l’air conditionné. Cette deuxième étape se prolongeait en douceur le long d’un paysage invariable quand au bout de quatre heures, le bruit saccadé...

Read More

Around the mulberry bush: the Bsous Silk Museum

Alexandra Asseily Lebanon In 1966, while driving through Wadi Chahrour to Aley, my future husband George and I, stopped to look over the fence at a large abandoned house, a silk factory, various ruined cottages and surrounding terraces. We immediately fell in love with the charm of the land and the crumbling buildings, which were totally overgrown and occupied only by sheep and goats. In 1973 we bought the property from the Fayyad family and in 1974 we planted hundreds of trees and started to re-build the house, but the war began a year later and we had to...

Read More

De Aramoun à Dinard: l’histoire d’un comte

DIASPORA :: Farid Dahdah France Lorsque je me suis installé en France en 1990, j’ai voulu savoir si d’autres immigrés libanais portant le même nom de famille (si difficile à prononcer correctement en français) avaient laissé des traces de leur passage dans ce pays. Internet n’existant pas à l’époque, j’ai tout naturellement demandé à mon père s’il avait des informations à cet égard. C’est alors qu’il a ressorti de ses archives divers documents dont certains retracent l’origine des Dahdah et d’autres racontent le rôle important joué à Dinard par le comte Rochaïd El Dahdah qui appartenait à l’une des...

Read More

Teach for Lebanon

  Click to enlarge Ckiquer pour agrandir Raissa Batakji Communications Manager, Lebanon LEBANON OUR PRESENT Heritage Life in Lebanon Places Projects Voices In August 2008, and following two years of feasibility studies, Teach For Lebanon, a Lebanese Non-Governmental Organization (NGO), was finally launched. The organization aims to eliminate educational inequality while fostering youth leadership and promoting civic engagement. Teach For Lebanon works in three major phases: * Recruitment of the top graduates coming from different academic backgrounds. That includes recruitment campaigns on university campuses, and online applications. The finalists will sit for an assessment day, which would determine the...

Read More

Tournée de missions dans les montagnes du Liban

LEBANON :: Joseph Delore s.j. Avec l'aimable permission des PUSJ Le Père Joseph Delore (1873-1944) consacra quarante années d’apostolat à la fondation et direction des petites écoles du Mont-Liban disséminées dans les villages les plus démunis et les plus reculés de Kesrouân et de Batroun. (Extrait du livre Les “petites écoles” du Mont-Liban, © Presses de l’Université Saint-Joseph) Je viens d’entreprendre une tournée générale de missions parmi les deux ou trois cents villages du Liban que je suis chargé d’évangéliser. Parmi eux il en est que je n’avais jamais visités, d’autres où je n’avais pas fait de ministère depuis...

Read More

L’empereur et la forêt

Jean-Baptiste Yon Avec l'aimable permission des PUSJ   (Extrait du livre “Yanouh et le Nahr Ibrahim”, © Presses de l’Université Saint-Joseph) Depuis longtemps, un ensemble d’inscriptions rupestres repérées dans la forêt et la montagne libanaises a excité la curiosité des savants et des voyageurs. Elles se trouvent toutes en altitude (entre 250 et 2000m), dans une vaste zone qui va de Beyrouth au Hermel. Les plus nombreuses sont aux environs de Nahr Ibrahim (Aaqoura…), jusqu’à Bcharré vers le nord, mais on en trouve également un groupe à la latitude de Beyrouth (au sud du Jebel Sannine), ainsi qu’un autre,...

Read More

Les dernières heures de Jarf al-Ahmar

LEBANON :: Houda Kassatly Anthropologue, Liban C’était en 1997. La vieille guimbarde d’Abou Ibrahim, une Dodge des années quarante, nous donna déjà un avant-goût de Jarf al-Ahmar. Ce petit hameau situé sur la rive droite de l’Euphrate près de l’embouchure du barrage Techrine se trouvait dans une région hautement militarisée. Un barrage filtrait les arrivants: ouvriers, cadres locaux, cadres étrangers russes et archéologues venus prospecter sur le champ de fouilles jouxtant le village. On nous avait annoncé que l’accès au village nécessitait la traversée du fleuve sur un bac. Mais il avait été illusoire d’attendre un paysage féerique. La...

Read More

La promesse des ruines

LEBANON :: Farès Sassine Professeur de Philosophie, Liban De la guerre qui submergea de tous cotés les années sensées être les plus belles de notre jeunesse et les plus créatives de notre énergie somme toute réduite et mesurée, je ne voudrais retenir que ce souvenir si révélateur de désespoir et si fondateur d’espérance. Pour aller à Beyrouth de la Békaa où j’habitais dans les mois qui séparèrent l’Accord du 17 mai 1983 de la révolte du 6 février 1984, j’empruntais à Chtaura un service, des Mercedes en piteux état, inconfortables, sales, malodorantes. Leurs sièges avaient perdu toute prétention de...

Read More